Présentation

Gabriela Elgarrista a soutenu en 2016, sous la direction de Jean-Louis Leleu, une thèse de doctorat portant sur les écrits qu’André Schaeffner a consacrés à Debussy et Stravinsky. Elle a été boursière de la Fondation Paul Sacher à Bâle en 2009 et 2010, et chercheur associé, puis chercheur invité (prix Pasteur-Vallery Radot) au sein du département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France, de 2010 à 2014. Son intérêt se porte sur l’histoire des idées, les portraits intellectuels des figures de musicologues et de musiciens, les rapports de sociabilité entre artistes et savants qui permettent, à partir de l’étude des sources primaires, de reconstruire le paysage culturel parisien de la Première Guerre mondiale jusqu’aux années 1970.


Bibliographie

« Derrière le décor. Schaeffner et la vie musicale parisienne », in Alain Poirier et Laurent Feneyrou (éd.), Horizons de la musique en France. 1944-1954, Paris, Vrin (à paraître).

« Inventorier, classer, rationaliser : l’implication de membres de la Sfm dans la réorganisation des bibliothèques musicales parisiennes », Revue de musicologie, numéro « Un siècle de musicologie en France. Histoire intellectuelle de la Revue de musicologie », 103/2 (2017), p. 211-232.

« Les rapports Pol Neveux (1920) et André Tessier (1929) : deux sources sur l’histoire de la bibliothèque du Conservatoire », Revue de musicologie, 103/1 (2017), p. 203-236.

« Le Domaine musical : reconstruction des projets éditoriaux d’une collection musicale d’après-guerre », Revue de musicologie, 100/1 (2014), p. 185-223.

« André Schaeffner, mars 1980. Regards sur le passé (Debussy, Stravinsky, Poulenc) », en collaboration avec Jean-Louis Leleu, Revue de musicologie, 96/2 (2010), p. 387-409.