Concert.

Avec la saison des bains s’est ouverte la saison musicale, et la Société Philharmonique inaugurera mardi prochain la série des concerts d’été par une grande fête musicale. Qu’on en juge : c’est d’abord Bazzini qui s’y fera entendre sur son violon enchanté et qui semble enfermer l’âme de Paganini ; c’est M. Neri-Baraldi, qui s’en revient de Londres couvert de Lauriers et qui se rend à Lisbonne tenir l’emploi de 1er ténor au théâtre-italien ; c’est M. Chevillard, un violoncelliste de grand talent ; Mlle Weiss, une élève et l’une des meilleures élèves de Herz. Au surplus, voici le programme lui-même de cette soirée qui fera époque dans nos souvenirs :

Première partie.

1. Ouverture de Zampa. – Hérold.

2. Souvenir de Naples, fantaisie sur des chansons populaires, composée et exécutée par A. Bazzini.

3. Romanza, dans l’opéra "le Illustri Rivali" chanté par M. Neri-Baraldi. – Mercadante.

4. Mélodie pour le violoncelle composée et exécutée par Chevillard.

5. Ballate, Canzone, dans Rigoletto, chantées par M. Neri-Baraldi. – Verdi.

6. Réminiscences de Lucie, solo de piano exécuté par Mlle Weiss. – Liszt.

7. Troisième Fantaisie sur la Somnambula (inédite) composée et exécutée par A. Bazzini.

Deuxième partie.

1. Ouverture (Il Signor Pascarello). – Poitier.

2. Air du Sommeil (en français) dans la Muette de Portici, chanté par M. Neri-Baraldi. – Auber.

3. Barcarolle de Marino Faliero, composée et exécutée par Chevillard.

4. Air d’Ernani, chanté par M. Neri-Baraldi. – Verdi.

5. L’Absence, mélodie pour violon

     La Ronde des Lutins, caprice caractéristique, composés et exécutés par A. Bazzini.