Théâtres, concerts et fêtes

Concert Pasdeloup.

[…]

 

Ce soir, au Grand-Théâtre, aura lieu un magnifique concert, qui sera l’avant-dernier de la série des concerts Pasdeloup.

On trouvera à la quatrième page le programme de cette soirée. On y entendra, outre des œuvres de Mendelssohn, de Haendel, de Saint-Saëns, la fameuse symphonie qui fit la réputation et la gloire de Félicien David, Le Désert.

Cette œuvre importante nécessite un personnel d’exécutants bien difficile à réunir, et ne peut, par conséquent, être donnée qu’à de bien rares intervalles. Les chœurs et l’orchestre comprendront ce soir 130 exécutants dirigés par M. Pasdeloup.

La société chorale le Cercle lyrique, dont le directeur est M. Legros, est chargée des chœurs, et les solistes sont MM. Lubert et Beckers.

Il ne faut pas oublier que la partie chantée, dans Le Désert, n’est pas moins importante que la partie d’orchestre ; c’est donc un véritable concert vocal et instrumental que M. Pasdeloup dirigera ce soir, et nous pouvons ajouter que ce concert sera une véritable solennité musicale.

Demain mardi, concert d’adieu de M. Pasdeloup et de son orchestre.

 

Spectacle du 27 août

Grand-Théâtre

Ce soir lundi, à 8 heures et demie,

Avant-dernier concert Pasdeloup

Première partie

1. Ouverture de Ruy-Blas (Mendelssohn).

Souvenir de Lisbonne (Saint-Saëns).

Largo pour hautbois (Haendel), par M. Gillet.

9e symphonie (1re partie) : Allegro, Maestoso, Adagio, Scherzo.

Deuxième partie /Le Désert

Ode-symphonie, poésie de M. Collin, musique de F. David.

A. Chœur : Allah ! Allah ! — Marche de la caravane — La Tempête au désert.

B. Hymne à la nuit, chanté par M. Lubert — Fantaisie arabe, Danse des Almées — La liberté au désert (chœur).

C. Le lever du soleil — chant du muezzin, par M. Lubert — Le départ de la caravane.

Chœur et orchestre : 130 exécutants, sous la direction de M. Pasdeloup.