Hier soir avait lieu à Rouen, dans le cirque Sainte-Marie, un grand concert populaire de musique classique au profit des pauvres, sous la direction de M. Pasdeloup. L’admirable orchestre a exécuté l’ouverture du Freischütz, de Weber ; la symphonie en ut mineur de Beethoven, le prélude du cinquième acte de L’Africaine, que la Société d’orchestre, sous la direction de M. Œchsner, faisait entendre en même temps dans notre ville. Les Rouennais ont voulu entendre trois fois dans la même soirée ce prélude sonore, et M. Pasdeloup s’est rendu à leurs vœux.

Son programme comprenait encore une canzonetta, de Mendelssohn ; l’ouverture des Joyeuses Commères de Windsor et un septuor de Beethoven, enfin l’ouverture de Guillaume Tell.

Au milieu du concert, une charmante jeune fille a, aux applaudissements de toute la salle, offert une couronne à M. Pasdeloup, qui a partagé cet hommage avec ses fidèles orchestrans.