Ses principes

Une ressource numérique open source. Dezède est une application web qui offre aux contributeurs et lecteurs un accès gratuit et dématérialisé aux données publiées. Elle est responsive et s’adapte à différents supports. Dezède est également un portail de valorisation : tout en secondant les chercheurs dans leurs travaux, il facilite l’édition des résultats et les place dans une perspective contributive plus large.

Ses fonctions

Un outil de recherche et de valorisation dédié à l’archivage et à la chronologie des spectacles. Dezède permet de reconstituer et d’organiser des corpus documentaires de programmes de spectacle, consacrés à des villes, des institutions, des artistes ou des œuvres. Pour ce faire, il utilise une méthode scientifique originale structurant la publication en ligne : traitement et analyse des sources, édition critique des programmes et classement des événements. Le cœur de l’application est une base relationnelle qui lie les événements à un ensemble d’autorités interrogeables séparément (œuvres, individus, ensembles, lieux de diffusion, rôles, emplois, etc.) Application unique dans le domaine des humanités numériques, Dezède a vocation à favoriser le développement de recherches sur la circulation des œuvres et des interprètes, en mettant à la disposition des chercheurs et du public une masse importante de données historiques.

Son comité éditorial

Dezède est une ressource en ligne identifiée par le numéro d’ISSN 2269-9473, mettant à la disposition des chercheurs les outils nécessaires à l’édition de dossiers. Chaque projet est soumis, expertisé, validé et suivi par le comité éditorial, qui a aussi pour fonction de structurer la publication et d’en contrôler l’évolution méthodologique et technologique.

Le comité éditorial est composé de trois membres :

Joann Élart, Maître de conférences en musicologie, université de Rouen (fondateur de Dezède)

Yannick Simon, Professeur des Universités en musicologie, université de Rouen (fondateur de Dezède)

Patrick Taïeb, Professeur des Universités en musicologie, université Paul-Valéry Montpellier 3 (fondateur de Dezède)

Ses propriétaires

L’invention de trois enseignants-chercheurs : Joann Élart, Yannick Simon et Patrick Taïeb, musicologues aux universités de Rouen et Paul-Valéry Montpellier 3. Ils partagent un accord de co-propriété avec leur laboratoire – le GRHis (EA 3831), le CÉRÉdI (EA 3229) et l’IRCL (UMR 5186 du CNRS) – et leur université de rattachement. Hébergé sur les serveurs de la TGIR Huma-Num, Dezède est une ressource numérique open source référencée par le numéro d’ISSN 2269-9473. La première phase du développement a été rendue possible grâce au soutien financier des universités de Rouen et Paul-Valéry Montpellier 3, des laboratoires associés et de la Région Normandie via les GRR.

Du point de vue des responsabilités, Joann Élart est chargé de coordonner le développement méthodologique et informatique, Yannick Simon s’occupe plus particulièrement des affaires juridiques, Patrick Taïeb est chargé du projet des répertoires de concert.

Joann ÉlartYannick SimonPatrick Taïeb
université de Rouen − université Paul-Valéry Montpellier 3
GRHisCÉRÉdIIRCL

Contribuer

Les dossiers

Réalisez votre chronologie de spectacles sur un territoire, une institution, une carrière ou une œuvre. Le dossier est la forme aboutie d’une publication dans Dezède : il s’agit d’un corpus d’événements ou d’images, créé et rassemblé par un ou plusieurs éditeurs scientifiques qui en assure(nt) la présentation. Le dossier d’événements a pour objectif de reconstituer des programmes de spectacles dans un espace géographique et temporel, d’établir la programmation d’une institution, d’accompagner la carrière d’un interprète, ou de suivre la diffusion et la réception d’une œuvre. Les événements sont présentés de manière chronologique. Soumis à l’expertise du comité éditorial, les dossiers sont classés entre eux selon un ordre établi par une table générale qui évolue en fonction des nouvelles contributions ; Un ensemble d’outils de visualisation est proposé en marge de la chronologie événementielle (cartographie, diffusion, frise chronologique, diagramme de cordes). Les dossiers réalisés dans Dezède peuvent être exportés intégralement en format PDF avec mise en page générée automatiquement, pour constituer une archive ou une annexe de mémoire universitaire.

Liste des dossiers

Soumettre un projet

Les autorités

Au cœur de Dezède, des milliers d’autorités mises à la disposition de tous ! La souplesse de l’application et l’homogénéisation de l’édition résultent de la mise en commun d’autorités liées entre elles par un système de gestion relationnelle et récursive : évenements, œuvres, individus, ensembles, lieux, rôles, instruments, professions, etc. Elles font l’objet d’un contrôle scientifique basé sur le recoupement d’ouvrages de référence.

Bibliographie des autorités

Les sources

La règle : au moins une source par événement. L’édition d’une chronologie dans Dezède suit un principe cher à l’historien : la transparence critique. C’est pourquoi le programme impose une condition sine qua none à l’utilisateur : la création d’un événement n’est possible que si elle est associée a minima à une source. La procédure éditoriale suggère d’ailleurs de démarrer le travail par la création d’une source qu’il faut ensuite associer à un événement. Les sources sont de différentes natures : périodiques, archives, correspondances, mémoires, éphémères, images, sons, vidéos. Elles se présentent de différentes manières : de la simple référence bibliographique (notamment pour les archives) à la transcription diplomatique partielle ou intégrale (interrogeable en plein texte via le moteur de recherche), du lien hypertexte vers des ressources électroniques permanentes à la publication d’images numériques consultables sur un feuilleteur.

Le filtre et les événements

Rechercher des événements dans Dezède, rien de plus simple ! Il suffit de se rendre dans le menu « événements » et d’utiliser le filtre. Celui-ci permet de croiser différentes requêtes de tri : recherche libre, période, tri par année civile ou par saison, lieu, œuvre, individu, ensemble.

Chercher et filter des événements

Le moteur de recherche

Rechercher dans l’ensemble des contenus. Le moteur de recherche est affiché en permanence dans la barre des menus et permet à tout moment d’interroger les contenus de Dezède : dossiers d’événements, événements, individus, ensembles, œuvres, lieux et institutions, sources, événements, rôles et instruments, professions. L’interrogation se fait de deux manières différentes : par une recherche libre en tapant un ou plusieurs mots caractéristiques ; par une recherche avancée en sélectionnant un ou plusieurs filtres.

Rechercher dans Dezède

Des chercheurs aux étudiants

Dezède est mis à la disposition des chercheurs et des étudiants qui souhaitent publier des corpus documentaires sur un artiste, une œuvre, un lieu de spectacle, un phénomène musical ou théâtral. Modélisé dans un esprit de pluridisciplinarité, Dezède s’adresse aux chercheurs inscrits dans différents champs disciplinaires : musicologie, lettres modernes, histoire culturelle moderne et contemporaine, arts du spectacle, histoire de l’art, histoire de la danse, etc.

Dezède propose aux jeunes chercheurs inscrits en master ou en thèse de doctorat une aide à l’édition (mise à disposition des autorités, module d’exportation des annexes avec mise en page et indexation automatique) et à la valorisation des travaux universitaires (confidentialité des données personnelles, possibilité de différer la publication en ligne).

Tourné vers le développement de pratiques pédagogiques innovantes en partie financées par un BQE obtenu en 2014 à l’université de Rouen, Dezède est également un support pour l’enseignement universitaire, en particulier de la méthodologie et des technologies de l’information. Les comptes personnels des étudiants sont liés à un groupe placé sous la responsabilité d’un enseignant.

Soumettre un projet

Découvrir l’outil de formation à la transcription

Des partenaires

Dezède est une solution d’archivage pour les institutions et de promotion du spectacle vivant. L’application est à la disposition des institutions qui cherchent un portail sécurisé pour la valorisation de leur patrimoine et de leur histoire. Entre 2013 et 2015, trois partenariats ont été initiés. Depuis 2013, les étudiants du master de musicologie de l’université de Rouen travaillent à la réalisation du dossier des programmes des concerts organisés à la Fondation Royaumont. Depuis 2014, les saisons de concerts et les archives audiovisuelles des orchestres membres de l’AFO sont publiés et accessibles gratuitement dans Dezède. Depuis le 13 novembre 2014, les archives de l’Opéra Comique sont consultables dans Dezède, publication rendue possible dans le cadre d’une délégation au CNRS (IRCL, UMR 5186).

Concerts à l’abbaye de RoyaumontAssociation Française des OrchestresArchives de l’Opéra Comique

Pour devenir partenaire, un contact : institution@dezede.org

Des auteurs

Chaque utilisateur est propriétaire de ses données. En les produisant à partir de son compte, l’utilisateur (chercheur, étudiant, institution, etc.) en devient automatiquement l’auteur et le propriétaire. Cet affichage offre une transparence totale sur l’appartenance et la provenance des données.

Le choix du nom

« Dezède » est le nom d’un compositeur qui ne connaissait pas ses géniteurs. Les Trois fermiers (1777), Blaise et Babet (1783) et Alexis et Justine (1785) figurent parmi les plus grands succès de Nicolas Dezède (1740/5-1792) et du répertoire de l’Opéra-Comique entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration. L’un de ses vingt opéras, Julie (1772) a également été rendu célèbre par les variations que Mozart composa sur l’air « Lison dormait dans un bocage » (K. 264). Fétis écrivait en 1837 qu’« on ignore quelle fut sa patrie » (Biographie générale de la musique, Bruxelles, Méline, Cans et compagnie, 1837, t. III, p. 302) : était-il le fils illégitime d’un prince allemand – de Frédéric II de Prusse, comme on peut le lire parfois – ou était-il né à Lyon ? Lui-même signait ses partitions « De Z. », « D. Z. », « Desaides » ou encore « Dezède ». Fétis publie d’ailleurs cette anecdote : à son arrivée à Paris, « il jouissait […] d’une pension de vingt-cinq mille francs, qui fut doublée à sa majorité. Désirant connaître les auteurs de ses jours, il s’adressa à son notaire ; mais celui-ci le prévint que ses démarches seraient inutiles, et qu’en les continuant il s’exposerait à perdre son revenu. Il ne tint compte de cet avis, continua ses recherches, ne découvrit rien, et fut privé de sa pension. Ce fut alors qu’il songea à tirer parti de ses talents pour assurer son existence. » (op. cit.)

Ce choix s’est imposé pendant le déjeuner du 23 février 2012, quand Joann Élart, Étienne Jardin, Yannick Simon, Patrick Taïeb et Bertrand Bordage ont abordé la question du nom à donner à l’application. Il fallait un mot qui puisse incarner le projet : la séduisante Carmen et l’emblématique Boieldieu furent évoqués avant de laisser place à Dezède, proposition de Patrick Taïeb apparue évidente à tous : le nom est une énigme en soi… Et il fallait inventer un outil informatique pour parvenir, peut-être un jour, à la résoudre !

En savoir plus sur Dezède dans Dezède

Jean-Baptiste Greuze, Nicolas Dezède, huile sur toile, Galerie Saphir.

Le logo

Le logo est inspiré d’un manuscrit conservé à Rouen. Il reproduit la mention d’auteur figurant sur la page de titre d’Auguste et Théodore, plus particulièrement de l’exemplaire conservé à la Bibliothèque municipale de Rouen en copie manuscrite sous la cote [Théâtre 52. Il s’agissait de rendre hommage à cette bibliothèque théâtrale qui a joué un rôle fondateur dans l’émergence du projet Dezède. Le logo n’est pas une reproduction à proprement parler, mais une réalisation de Bertrand Bordage en dessin vectoriel inspirée de cette mention.

Source du logo

Pour utiliser le logo, contactez contact@dezede.org. Il est décliné en quatre versions :

Complet
Réduit
Supports clairs
Supports sombres

La marque

Dezède est une marque déposée à l’INPI depuis le 12 décembre 2013 sous le numéro national 13 4 056 592.

Origines

Dezède puise ses origines dans un programme de recherche sur l’histoire du concert en France dirigé par Patrick Taïeb et Hervé Lacombe, et dans la méthode d’investigation historique fondée sur la reconstitution de programmes de concerts à partir de la presse et des archives. Constitué autour du détachement de Patrick Taïeb à l’IUF entre 2000 et 2005, puis autour de l’ANR 06-BLAN-03448 entre 2006 et 2009, ce programme de recherche a été partagé par plusieurs dizaines de chercheurs du monde entier pendant une décennie, parmi lesquels Joann Élart et Yannick Simon ont été très actifs. Si les efforts menés pour concevoir un outil informatique n’ont pas abouti à cette époque, les expériences acquises ont permis toutefois d’établir un cahier des charges pour le réaliser : la solution attendue devait être pérenne, gratuite, sécurisée, souple, illimitée, contributive et dématérialisée. Partant de cet acquis et souhaitant élargir la méthode à l’ensemble des spectacles, Joann Élart pouvait annoncer à ses collaborateurs le lancement du projet Dezède en octobre 2011, suite aux premiers contacts pris avec Bertrand Bordage, le concepteur du programme informatique.

Dezède en quelques dates

2011
Juin

Première rencontre entre Joann Élart et Bertrand Bordage au Conservatoire de Rouen

Août

Première évocation du projet à Arques-la-Bataille

Septembre

Premier déjeuner de travail à Rouen

Octobre

Début de l’aventure

2012
23 février

Journée d’étude à l’Opéra de Rouen Haute-Normandie : Rendez-vous au Théâtre des Arts de Rouen !
Présentation publique du prototype
Première rencontre avec Florent Girard, secrétaire général de l’AFO

28 septembre

Mise en ligne en version alpha sur un serveur Webfaction à l’adresse alpha.dezede.org

25 octobre

1 000e événement

21 novembre

Journée d’étude à l’université du Havre : Quand la politique s’invite au spectacle
Inauguration de la version bêta et passage à l’adresse beta.dezede.org

5 décembre

Premiers échanges avec la DRV de l’université de Rouen pour la mise en place d’un accord de copropriété entre les universités de Rouen et de Montpellier III, les laboratoires CÉRÉdI, GRHis et IRCL, les trois enseignants-chercheurs inventeurs Joann Élart, Yannick Simon et Patrick Taïeb

20 décembre

2 000e événement

2013
21 février

Colloque à l’Opéra-Comique : Les emplois dans l’art lyrique français
Inauguration de la version 1.0 sur l’adresse définitive dezede.org

14 mars

3 000e événement

3 juin

Dezède est hébergé par la TGIR Huma-Num

24 juin

4 000e événement

2 juillet

Présentation publique aux journées annuelles du groupe Francophone Music Criticism à la BHVP

16 juillet

5 000e événement

21 octobre

La BnF attribue à Dezède l’ISSN 2269-9473

26 octobre

6 000e événement

1er décembre

7 000e événement

9 décembre

Présentation publique aux journées professionelles du groupe français de l’AIBM au Centre de documentation de la musique contemporaine

12 décembre

Dezède est une marque déposée à l’INPI − Île-de-France sous le numéro national 13 4 056 592

18 décembre

Signature d’un contrat de licence avec l’AFO au Sénat et création du dossier Association Française des Orchestres

2014
31 janvier

8 000e événement

17 mars

9 000e événement

7 avril

10 000e événement

21 mai

Colloque à l’Opéra-Comique : Le répertoire en question
Inauguration de la version 2.0

23 novembre

Signature de la convention avec la Fondation Royaumont pour l’accueil d’étudiants de master du département de musicologie de l’université de Rouen (réalisation du dossier Concerts à l’abbaye de Royaumont)

12 août

15 000e événement

13 novembre

Inauguration du dossier Archives de l’Opéra Comique

18 décembre

Signature d’un contrat de licence avec l’Opéra Comique

2015
12 février

20 000e événement

21-22 mai

Colloque à Montpellier : Nicolas Dezède et son œuvre. Un compositeur au temps des lumières

30 septembre

Inauguration des outils pédagogiques financés par un BQE de l’université de Rouen en 2014

2 décembre

Inauguration du carnet de recherche Dezède (ISSN 2492-9204)

2016
24 mars

Dezède rejoint le Consortium Musica labellisé par la TGIR Huma-Num

9-10 mai

Colloque à l’École nationale des chartes à Paris : Nicolas Dezède. Un compositeur des Lumières à Paris

16 juin

30 000e événement

1er octobre

Internationalisation de Dezède en quatre langues (allemand, anglais, espagnol, italien) grâce au soutien de l’IRIHS et la Région Normandie

Novembre

Inauguration de la revue Florine

Jusqu’à présent, Dezède a été exclusivement développé par NoriPyt, suivant les consignes scientifiques de Joann Élart. Le design a été réalisé par Bertrand Bordage et Joann Élart.

La conception de Dezède repose sur quatre idées fondatrices :

  • la volonté de rendre l’outil très ergonomique, tant pour le lecteur que pour le contributeur ;

  • le recours à des solutions 100 % open source (le code est accessible dans notre dépôt GitHub) ;

  • le choix de solutions techniques les plus pérennes, notamment le langage de programmation Python qui permet d’écrire du code extrêmement lisible et simplifie nettement la maintenance ;

  • la recherche d’une grande stabilité par la mise en place d’une suite de tests automatiques couvrant la majeure partie de ses fonctionnalités.

Solutions techniques

Les principales solutions techniques sont :

Voir notre dépôt GitHub pour plus de détails.