Notes

Les différents périodiques annoncent “Rodolphe” Koëlla pour l’exécution des variations pour violon, qui est le père de Gustave-Adolphe. Or le Qui-vive rend compte de l’exécution du “jeune Rodolphe Koëlla”, ce qui semble plutôt attribuer l’exécution au fils.