Notes

24e et dernier concert populaire

« Programme historique : Lully (1672), Rameau (1739), Gluck (1777). Fondateurs de l’Opéra français » ; « Le clavecin sera tenu par M. Thibaut »

1. Ouverture ; I, Air d’Hidraot et chœur « Armide est encore plus aimable » ; I, 4, Duo d’Aronte et Armide et chœur, « O ciel ! O disgrâce cruelle ! / Poursuivons jusqu’au trépas » ; I, 2, Duo d’Hidraot et Armide « Arrêtons-nous ici / Esprit de haine et de rage » ; II, 3, Air de Renaud « Plus j’observe ces lieux et plus je les admire » ; « Poème de Quinault. »

2. Prologue, 4, Chœur, « Que jusqu’aux cieux s’élèvent nos accords » ; Gavotte (orchestre) ; Tambourin (orchestre) ; Première entrée, 5, Chœur des mariniers, « Dansons tous, dansons, chantons »

2. et 4. « Voici qui complètera votre article sur le concert de M. Pasdeloup de dimanche dernier : l’orchestration des airs de ballet des Fêtes d’Hébé de Rameau et de la Mascarade de Versailles par Lully n’est pas de M. Gevaert mais de moi. J’ai tâché de faire cette restitution d’orchestre aussi fidèle que possible, en ne retranchant pas une note de ce qui existe de Rameau, et en n’y ajoutant que ce qu’il fallait pour compléter les parties d’instruments indiquées, mais non imprimées. Je crois même qu’il n’y a pas d’autre mérite à rechercher dans ces sortes de travaux. Réorchestrer Lully dans sa manière demande certains soins, et le réorchestrer mieux qu’il n’eût fait serait l’a.b.c. / Recevez, monsieur, mes meilleurs compliments. / signé : J.-B. Weckerlin. » (Lettre de J.-B. Weckerlin à un critique musical, BN Musique, NLa-263)

5. I, 3, Chœur, « Armide est encore plus aimable » ; I, 4, Récit d’Aronte, Hidraot et chœur, « Ô Ciel ! ô disgrâce cruelle ! / Poursuivons jusqu’au trépas » ; II, 2, Récit et duo d’Hidraot et Armide, « Arrêtons-nous ici / Esprit de haine et de rage » ; II, 3, Air de Renaud et chœur, « Plus j’observe ces lieux et plus je les admire / Jamais dans ces beaux lieux » ; II, 4, Ballet [Gavotte et Rondo] ; II, 4, Air de Naïade et chœur, « On s’étonnerait moins que la saison nouvelle » ; III, 1, Air d’Armide, « Ah ! si la liberté me doit être ravie » ; III, 4, Récit et duo d’Armide et la Haine, chœur, « Je réponds à tes voix / Plus on connait l’amour et plus on le déteste » ; « Poème de Quinault. »