quatre résultats


Notes

3e de la 3e série


Notes

5. Soli par MM. Leroy (clarinette), Villaufray (basson) et Mohr (cor)

7. « Hier, en plus du superbe programme que nous venons d’analyser, le Carnaval de Venise, auquel on ne s’attendait pas, mais qu’on désirait bien entendre par le nouveau Paganini, est venu combler les jouissances musicales de la matinée. » (Journal de Rouen, 20 juin 1864). Par ailleurs, selon Amédée Méreaux dans le même compte rendu, Sivori aurait aussi interprété : Prume (F. H.), La Mélancolie, pour violon

9. Il s’agit probablement de : Symphonie n°88 en sol maj., Finale

Prix des billets : de 1 franc à 5 francs


Notes

5. Il s’agit probablement de : Symphonie n°88 en sol maj., Finale

Prix des billets : de 1 franc à 6 francs


Notes

2e de la 2e série

6. « 1re aud. » ; « Légende. — Lutte du vaisseau maudit contre l’orage qui éclate. Pour échapper à la fatalité qui le poursuit, le damné jette son anvire au milieu des écueils... les écueils le respectent ; la mer ne veut pas de lui. Il entend des chants de fête : l’équipage d’un vaisseau voisin qui chante les douceurs de la patrie retrouvée. Il se précipite furieux, égaré... Ces hommes qu’il menace fuient en tremblant, et se signent devant le maudit. / À ce moment une lumière brille dans la nuit. C’est une étoile qui s’éteint et flamboye tour à tour. Malgré les vagues déchaînées, il se dirige vers elle. C’est là-bas que veille celle dont l’amour doit le racheter de la damnation. L’orage augmente ; son vaisseau se brise et disparaît ; mais il échappe à la nage, il touche tere, il est près de celle qui l’attend et qui lui garde le salut. »