Depuis sa création en 1978, l’Orchestre de chambre de Paris, avec ses 43 musiciens permanents, s’affirme comme l’orchestre de chambre de référence en France.

La forme originale de ses concerts, ses lectures « chambristes » des œœuvres, son travail de décloisonnement des répertoires et des lieux comme sa démarche citoyenne en direction de nouveaux publics lui confèrent une identité originale dans le paysage musical parisien tout en assurant son inscription à la Philharmonie de Paris et dans le réseau des grandes formations de chambre internationales.

Après plusieurs collaborations avec des artistes renommés tels que Jean-Pierre Wallez, Armin Jordan, Jean-Jacques Kantorow, John Nelson, Joseph Swensen, l’orchestre s’’entoure d’’une équipe artistique partageant son engagement et sa vision « chambriste » du répertoire. À sa tête, le chef et violoniste autrichien Thomas Zehetmair, nommé chef principal et conseiller artistique, accompagné de Sir Roger Norrington, premier chef invité, et de la contralto et chef d’orchestre Nathalie Stutzmann, artiste associé. L’orchestre poursuit sa complicité avec le chœur de chambre Accentus et Laurence Equilbey, et met à l’’honneur son compositeur associé, Philippe Manoury.

En plus des concerts au théâtre des Champs-Élysées, à la cathédrale Notre-Dame ou encore au Théâtre du Châtelet, de tournées et de participations à de grands festivals, l’orchestre se produit à la Philharmonie de Paris.

Il est porteur d’une démarche citoyenne déclinée autour de quatre engagements : territoire, éducation, solidarité, insertion professionnelle au travers d’actions culturelles et d’une forte présence dans le nord-est de la métropole parisienne.

 

Pour citer ce dossier

Association Française des Orchestres (dir.), « Orchestre de chambre de Paris », Dezède [en ligne]. dezede.org/dossiers/id/110/ (consulté le 19 décembre 2018).