77 results


Notes

278e concert de la Société nationale de musique (SNM), dernier concert de la saison 1898-1899. Concert dirigé par Vincent d’Indy et par les auteurs des œuvres inédites. Répétition le 23 mai 1899 et répétition générale le 26 mai 1899 matin.

2. 1ère audition.

3. 1ère audition à Paris après la création à Nancy le 13 mars 1898.

4. 1ère audition.

5. 1ère audition. L’œuvre ne fut plus jamais jouée du vivant du compositeur. La partition a été éditée à titre posthume en 1975. 1ère occasion de sa carrière donnée à Maurice Ravel de paraître publiquement tout à la fois comme compositeur d’une œuvre d’orchestre et comme chef d’orchestre.

8. 1ère audition.


Notes

1er des 4 concerts de danses Trouhanowa organisés par Jacques Rouché, avec l’aide de Robert Brussel, du 22 au 27 avril 1912. Au départ, seuls deux concerts étaient prévus, les 20 et 22 avril 1912. Suite à un empêchement de Vincent d’Indy pour le 20 avril 1912, ce jour-là n’eut lieu qu’une répétition à 15h30, et les nouvelles dates des deux représentations furent modifiées, 22 et 23 avril 1912. Face au succès, la presse annonça le 18 avril 1912 que deux autres représentations étaient ajoutées, les 25 et 27 avril 1912, avec le même programme et la même distribution. À l’exception d’Adélaïde ou Le Langage des fleurs, chacun des trois autres « ballets » fut précédé d’une Fanfare spécialement composée pour l’occasion par chacun de ses compositeurs ; la réduction pour piano par Désiré-Émile Inghelbrecht de la Fanfare pour précéder La Péri parut peu après dans la Revue musicale SIM, n°5, 15 mai 1912, p. 61-62 avec l’autorisation des éditions musicales Durand.

2. Trio vocal par Camille Chadeigne, Suzanne Labarthe et Lucy Vuillemin.

3. 1ère audition.

4. 1ère audition de l’orchestration des Valses nobles et sentimentales en tant que ballet intitulé pour l’occasion Adélaïde ou Le langage des fleurs. 2e occasion depuis 1899 donnée à Maurice Ravel de paraître en public comme chef d’orchestre.


Notes

2e des 4 concerts de danses Trouhanowa organisés par Jacques Rouché, avec l’aide de Robert Brussel, du 22 au 27 avril 1912. Au départ, seuls deux concerts étaient prévus, les 20 et 22 avril 1912. Suite à un empêchement de Vincent d’Indy pour le 20 avril 1912, ce jour-là n’eut lieu qu’une répétition à 15h30, et les nouvelles dates des deux représentations furent modifiées, 22 et 23 avril 1912. Face au succès, la presse annonça le 18 avril 1912 que deux autres représentations étaient ajoutées, les 25 et 27 avril 1912, avec le même programme et la même distribution. À l’exception d’Adélaïde ou Le Langage des fleurs, chacun des trois autres « ballets » fut précédé d’une Fanfare spécialement composée pour l’occasion par chacun de ses compositeurs ; la réduction pour piano par Désiré-Émile Inghelbrecht de la Fanfare pour précéder La Péri parut peu après dans la Revue musicale SIM, n°5, 15 mai 1912, p. 61-62 avec l’autorisation des éditions musicales Durand.

2. Trio vocal par Camille Chadeigne, Suzanne Labarthe et Lucy Vuillemin.


Notes

3e des 4 concerts de danses Trouhanowa organisés par Jacques Rouché, avec l’aide de Robert Brussel, du 22 au 27 avril 1912. Au départ, seuls deux concerts étaient prévus, les 20 et 22 avril 1912. Suite à un empêchement de Vincent d’Indy pour le 20 avril 1912, ce jour-là n’eut lieu qu’une répétition à 15h30, et les nouvelles dates des deux représentations furent modifiées, 22 et 23 avril 1912. Face au succès, la presse annonça le 18 avril 1912 que deux autres représentations étaient ajoutées, les 25 et 27 avril 1912, avec le même programme et la même distribution. À l’exception d’Adélaïde ou Le Langage des fleurs, chacun des trois autres « ballets » fut précédé d’une Fanfare spécialement composée pour l’occasion par chacun de ses compositeurs ; la réduction pour piano par Désiré-Émile Inghelbrecht de la Fanfare pour précéder La Péri parut peu après dans la Revue musicale SIM, n°5, 15 mai 1912, p. 61-62 avec l’autorisation des éditions musicales Durand.

2. Trio vocal par Camille Chadeigne, Suzanne Labarthe et Lucy Vuillemin.


Notes

4e des 4 concerts de danses Trouhanowa organisés par Jacques Rouché, avec l’aide de Robert Brussel, du 22 au 27 avril 1912. Au départ, seuls deux concerts étaient prévus, les 20 et 22 avril 1912. Suite à un empêchement de Vincent d’Indy pour le 20 avril 1912, ce jour-là n’eut lieu qu’une répétition à 15h30, et les nouvelles dates des deux représentations furent modifiées, 22 et 23 avril 1912. Face au succès, la presse annonça le 18 avril 1912 que deux autres représentations étaient ajoutées, les 25 et 27 avril 1912, avec le même programme et la même distribution. À l’exception d’Adélaïde ou Le Langage des fleurs, chacun des trois autres « ballets » fut précédé d’une Fanfare spécialement composée pour l’occasion par chacun de ses compositeurs ; la réduction pour piano par Désiré-Émile Inghelbrecht de la Fanfare pour précéder La Péri parut peu après dans la Revue musicale SIM, n°5, 15 mai 1912, p. 61-62 avec l’autorisation des éditions musicales Durand.

2. Trio vocal par Camille Chadeigne, Suzanne Labarthe et Lucy Vuillemin.