La Scandinavie offre un cas particulièrement intéressant pour l’étude de l’impact du théâtre révolutionnaire français. Les pays scandinaves (aujourd’hui la Norvège, le Danemark et la Suède) n’ont jamais été envahis par les Français lors des guerres napoléoniennes qui ont suivi la Révolution de 1789, mais ces pays ont néanmoins été fortement marqués par les idées révolutionnaires, connaissant dans certains cas de profonds bouleversements constitutionnels. Le projet examine l’impact des idées de la Révolution française en Europe, en se concentrant sur le cas intrigant des pays scandinaves et en se concentrant sur le phénomène littéraire et musical largement sous-étudié de l’opéra-comique. L’opéra-comique est, entre l’Ancien Régime et l’Empire, l’une des formes de théâtre les plus populaires et l’un des moyens d’expression les plus importants de l’opinion publique pendant la Révolution française. Pourtant, ce type de théâtre a reçu peu d’attention dans la recherche, que ce soit de la part des historiens, des musicologues ou des spécialistes de la littérature. Le projet s’appuie sur des approches multidisciplinaires et des travaux récents sur l’opéra-comique pendant la Révolution française afin d’examiner l’impact des idées révolutionnaires françaises à travers le répertoire d’opéra-comique dans le cas des pays scandinaves. Ce dossier propose donc une première ressention des représentations d’opéras-comiques en Scandinavie à la fin xviiie siècle et le début du xixe.

To cite this dossier

Maxime Margollé, «L’opéra-comique en Scandinavie aux xviiie et xixe siècles», Dezède [online]. dezede.org/dossiers/id/474/ (consult the Dec. 9, 2022).