44 results



Notes

2. Solo par M. Hayot (alto)

4. Il s’agit probablement de : Symphonie n°88 en sol maj., Finale

5. « Manfred, poème dramatique (. / A. Ouverture : Mon cœur ne peut goûter un instant de paix et mes yeux ne se ferment que pour regarder au fond de mon âme / Oui, souffrir, c’est connaître et la vérité qui se conquiert qu’au prix d’affreuses tortures. / B. Entracte. / C. Ranz des vaches, solo de cor anglais, par M. Gillet. / D. Apparition de la fée des Alpes. »

9. Solo par M. Mimart (clarinette)


Notes

Initialement prévu au Kiosque de l’Exposition, ce concert a été donné au Grand-Théâtre en raison de la pluie

2. « Andante »

9. « La nuit : apparitions mystérieuses, enchantements du Venusberg, chant d’amour du Tannhäuser. Bacchanales, la tempête s’apaise, le matin reparaît. Retour du chant des Pèlerins qui se mêle au chant vague des Sirènes. C’est le Venusberg délivré de la malédiction païenne ; c’est la vie matérielle s’unissant à la vie de l’âme pour chanter la gloire de Dieu. »


Notes

3-4. Soli par MM. Mimart (clarinette), Audran (basson) et Reine (cor)


Notes

2. Probablement le prélude du 4e tableau (La Guienne du 27 août 1882)

3-7. «  A. Ouverture : La Flandre opprimée par Philippe II se soulève. Egmont est choisi pour le chef de l’insurrection. — B. Entracte : Egmont oublie les dangers pour s’abandonner à l’amour de Claire (solo de hautbois par M. Gillet). — C. Marche : Arrestation d’Egmont. — D. Larghetto : Claire succombe à sa douleur. — E. Mélodrame : Egmont, dans son cachot, attend son arrêt de mort. Songe d’Egmont. Sa mort. La Flandre se soulève de nouveau, trop tard pour sauver Egmont, mais non pour le venger. »

8. « Première audition. »

9. « Première audition. »