Ce dossier rassemble les programmes des quarante-quatre prestations dans les régions françaises de l’orchestre des Concerts populaires de musique classique sous la direction de son fondateur Jules Pasdeloup (1819-1887). Chaque concert est associé à un dossier de presse.

Contexte historique

Entre 1864 et 1883, Jules Pasdeloup et l’orchestre des Concerts populaires de musique classique donnent plus d’une quarantaine de concerts en dehors de Paris. Il n’est pas à exclure que ces voyages d’une formation comptant parfois jusqu’à soixante-quatorze instrumentistes, soient une première en France. Pasdeloup et son orchestre effectuent des déplacements uniques pour un ou deux concerts et, dans un cas (à Bordeaux en 1882), pour une série de treize concerts. Ils entreprennent aussi quatre tournées qui les amènent à visiter à chacune d’entre elles de deux à cinq villes.

En fondant en 1861 les Concerts populaires de musique classique, Jules Pasdeloup avait inventé un modèle caractérisé par son implantation dans l’espace de la ville (un cirque-théâtre dans l’est de la capitale), une politique tarifaire suffisamment attractive pour permettre un élargissement significatif du public des concerts symphoniques, un répertoire exigeant centré sur la musique symphonique et les extraits d’opéras. La programmation témoigne de la volonté de Pasdeloup de promouvoir l’œuvre de Wagner en France. Ce modèle connaît de nombreuses déclinaisons en France à partir de 1862. Les voyages de l’orchestre et son chef  participent de la circulation de ce modèle tant du point de vue de l’organisation que de celui du répertoire.

Sources et protocole

Ce dossier repose sur le dépouillement de la presse musicale nationale (Le Ménestrel et la Revue et Gazette musicale de Paris) et de la presse quotidienne locale.

 

Index des périodiques locaux consultés :

Amiens : Journal d’Amiens ; Mémorial d’Amiens ; Progrès de la Somme (Le)

Angers : Étoile (L’) ; Journal de Maine-et-Loire ; Patriote de l’Ouest (Le) ; Union de l’Ouest (L’)

Bordeaux : Artiste (L’) ; Électeur (L’) ; Gironde (La) ; Guienne (La) ; Journal du peuple (Le) ; Petite Gironde (La) ; Spectateur (Le)

Caen : Bonhomme normand (Le) ; Bulletin de la Société des beaux-arts de Caen ; Journal, de Caen ; Moniteur du Calvados (Le) ; Ordre et la liberté (L’)

La Rochelle : Courrier de La Rochelle ; Écho rochelais (L’)

Le Havre : Courrier du Havre (Le) ; Journal de Rouen ; Journal du Havre (Le)

Lille : Courrier populaire du Nord de la France ; Écho du Nord (L’) ; Progrès du Nord (Le) ; Propagateur du Nord et du Pas-de-Calais (Le)

Limoges : Le Courrier du centre (Le)

Nantes : Gazette de l’Ouest (La) ; Indépendance de l’Ouest (L’) ; Phare de la Loire (Le)

Orléans : Journal du Loiret ; Moniteur orléanais (Le)

Poitiers : Courrier de la Vienne et des Deux-Sèvres (Le) ; Journal de la Vienne

Reims : Champagne (La) ; Courrier champenois (Le) ; Courrier de la Champagne ; Courrier de la Champagne (Le) ; France républicaine (La) [Lyon] ; Indépendant rémois (L’) ; Indépendant rémois (L’)

Rouen : Nouvelliste de Rouen ; Revue de la Normandie ; Journal de Rouen ; Journal du Havre (Le)

Saint-Quentin : Conservateur de l’Aisne (Le) ; Journal de Saint-Quentin (Le)

Tours : Journal d’Indre-et-Loire ; Messager d’Indre-et-Loire (Le) ; Union libérale (L’)

 

Bibliographie indicative

Yannick Simon, Jules Pasdeloup et les origines du concert populaire, Lyon, Symétrie, 2011, 277 p.

Pour citer ce dossier

Yannick Simon, « Les voyages de Monsieur Pasdeloup (1864-1883) », Dezède [en ligne]. dezede.org/dossiers/id/46/ (consulté le 13 décembre 2017).