Ce dossier est consacré aux trois séries du Ring présentées à Alger entre le 27 novembre et le 20  décembre 1931.

Historical context

En 1931, pour la seule fois de son histoire, l’opéra d’Alger produit un Ring. C’est aussi la seule fois que le cycle wagnérien est donné dans les colonies françaises. Les trois séries qui sont présentées au public algérois en novembre et décembre 1931 s’inscrivent dans le prolongement des premières productions françaises postérieures à la Première Guerre mondiale : à Rouen en 1927, au Théâtre des Champs-Élysées de Paris en 1929 (en langue allemande), à Lyon la même année, à Strasbourg en 1930 et à Nice en 1930 et 1931. La direction artistique est confiée à Éric-Paul Stekel. Quelques mois auparavant, ce chef d’orchestre autrichien d’origine juive avait fui son pays après que sa nomination à la tête de l’orchestre de l’opéra de Vienne a été annulée à la suite de protestations organisées par une revue nazie. La distribution inclut de nombreux interprètes familiers du répertoire wagnérien venus de la Métropole et des membres de la troupe permanente de l’Opéra d’Alger.

Voir le tableau Distribution générale du Ring

Sources and protocol

Ce dossier repose sur le dépouillement de L’Écho d’Alger.

Select bibliography

Voir les références générales dans le dossier « Le Ring en France ».

To cite this dossier

Yannick Simon, «Le Ring à Alger (1931)», Dezède [online]. dezede.org/dossiers/id/399/ (consult the Dec. 8, 2022).