Entre le 30 novembre et le 7 décembre 1941, l’Institut allemand organise un Grand Festival Mozart à Paris pour commémorer le 150e anniversaire du décès du compositeur le 5 décembre 1791. Dans le même temps où un festival mozartien d’une ampleur inégalée se tient à Vienne, les festivités parisiennes sont néanmoins remarquables. Les autorités d’occupation, par l’entremise de la structure chargée de favoriser la collaboration culturelle entre la France et l’Allemagne, programment deux représentations d’opéra et sept concerts. Plusieurs d’entre eux, notamment le Requiem donné au Palais de Chaillot le jour anniversaire, réunissent des interprètes français et allemands.

Bibliographie indicative

Jean Gribenski, « Mozart, “musicien européen” ou créateur d’une musique “d’essence germanique” ? Les célébrations à Paris en 1941 », La musique à Paris sous l’Occupation, Myriam Chimènes et Yannick Simon (dir.), Paris, Fayard/Cité de la musique, 2013, p. 97-105.

Erik Levi, Mozart and the Nazis. How the Third Reich Abuse a Cultural Icon, New Haven/London, Yale University Press, 2010, 324 p.

Yannick Simon, Composer sous Vichy, Paris, Symétrie, 2009, 424 p.

Pour citer ce dossier

Yannick Simon (dir.), « Grand Festival Mozart (Paris, 30 novembre au 7 décembre 1941) », Dezède [en ligne]. dezede.org/dossiers/id/233/ (consulté le 22 septembre 2017).