Ce dossier réunit quatre premières, en France et dans d’autres pays francophones (Belgique et Monaco), de L’Heure espagnole, comédie musicale en un acte de Maurice Ravel sur un livret de Franc-Nohain :

  1. La création mondiale, le 19 mai 1911, à l’Opéra-Comique, sous la direction orchestrale de François Rühlmann, avec Geneviève Vix dans le rôle de Concepción, Jean Périer dans le rôle de Ramiro, Maurice Coulomb dans le rôle de Gonzalve, Jean Delvoye dans le rôle d’Iñigo, Maurice Cazeneuve dans le rôle de Torquemada, avec des décors d’Alexandre Bailly ;
  2. La première au Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles, le 27 janvier 1921, sous la direction orchestrale de François Rühlmann, avec Terka Lyon dans le rôle de Concepción, C. Charmat dans le rôle de Ramiro, Paul Arnaud dans le rôle de Gonzalve, Alexis Boyer dans le rôle d’Iñigo, Hector Dognies dans le rôle de Torquemada, avec des décors de Jean Delescluze ;
  3. La première à l’Opéra de Paris, le 5 décembre 1921, sous la direction orchestrale de Philippe Gaubert, avec Fanny Heldy dans le rôle de Concepción, Robert Couzinou dans le rôle de Ramiro, Henri Fabert dans le rôle de Gonzalve, Albert Huberty dans le rôle d’Iñigo, Gaston Dubois dans le rôle de Torquemada, avec des décors d’André Mare ;
  4. La première à l’Opéra de Monte-Carlo, le 26 janvier 1924, sous la direction orchestrale de Victor de Sabata, avec Fanny Heldy dans le rôle de Concepción, Robert Couzinou dans le rôle de Ramiro, Henri Fabert dans le rôle de Gonzalve, M. Arnal dans le rôle d’Iñigo, Gaston Dubois dans le rôle de Torquemada.

Maurice Ravel et Franc-Nohain, entrés en contact par l’intermédiaire de Claude Terrasse, eurent grand mal à convaincre Albert Carré, directeur de l’Opéra-Comique, d’inscrire L’Heure espagnole au répertoire de cette scène lyrique subventionnée, et l’attente ne dura pas moins de quatre ans, entre 1907 et 1911. Deux lectures complètes (privées) de la transcription pour piano et voix les 6 juillet 1907 et 14 janvier 1908 n’emportèrent pas la conviction d’Albert Carré, qui finit par céder à la demande pressante de Louise Cruppi, dédicataire de L’Heure espagnole et épouse du ministre Jean Cruppi (Instruction publique, 1907 ; Commerce et Industrie, 4 juin 1908-24 juillet 1909 ; Affaires étrangères, 4 mars 1911-27 juin 1911 ; Garde des Sceaux, 27 juin 1911-13 janvier 1912). Mais plus de trois ans passèrent entre l’annonce de l’acceptation de la comédie musicale par Albert Carré début février 1908 et la première à l’Opéra-Comique le 19 mai 1911. Ainsi, Maurice Ravel prit plusieurs initiatives durant ces quatre ans pour tâcher d’accélérer les choses : la parution de la partition pour voix et piano en 1908 aux éditions Durand ; deux autres lectures intégrales pour voix et piano (avec Maurice Ravel au piano) dans le salon de Marguerite de Saint-Marceaux les 26 février 1909 et 19 mars 1909 ; l’inscription au programme du concert d’orchestre de la Société musicale indépendante (SMI) du 9 juin 1910 d’un extrait de L’Heure espagnole, l’Air de Gonzalve, créé et même bissé par Henri Fabert avec un orchestre dirigé par Désiré-Émile Inghelbrecht ; onze jours avant la première à l’Opéra-Comique, l’organisation d’une autre lecture intrégrale (privée) dans l’atelier de Marcel Pollet le 8 mai 1911.

Ce dossier tâche de réunir le plus grand nombre de comptes rendus de chacune des quatre premières à l’Opéra-Comique, au Théâtre royal de la Monnaie, à l’Opéra de Paris et à l’Opéra de Monte Carlo, afin de se forger une idée la plus précise possible de la réception de l’œuvre de Maurice Ravel et de Franc-Nohain.

Choix méthodologique : pour les comptes rendus de représentations, qu’ils soient consultables en ligne sur des sites libres d’accès, comme par exemple Gallica (BnF), ou non, dans la mesure du possible, leur transcription est effectuée dans Dezède, au minimum pour ce qui concerne L’Heure espagnole.

Select bibliography

L’Avant-Scène Opéra, n°127, janvier 1990 : L’Enfant et les sortilèges. L’Heure espagnole.

L’Avant-Scène Opéra, n°299, juin 2017 : L’Heure espagnole. L’Enfant et les sortilèges[édition entièrement revue du n°127 de janvier 1990]

Catalogue des œuvres de Maurice Ravel, présentation par Roland-Manuel, Paris, Durand, 1931.

Manuel Cornejo, « Maurice Ravel en Belgique », Cahiers Maurice Ravel, n° 13, 2010, p. 74-125.

Stéphan Etcharry, « Ravel, “musicien humoriste” : l’exemple de L’Heure espagnole », Humoresques [Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme], n°32, 2010 : Musique et humour, Charlotte Loriot et Anne Roubet (éds.), p. 47-62.

Christian GoubaultMaurice Ravel. Le jardin féerique, Paris, Minerve, 2004.

G. Jean-Aubry« À propos d’une comédie musicale : L’Heure espagnole de Maurice Ravel »La musique française d’aujourd’hui, Gabriel Fauré (préface), Paris, Librairie Perrin et Cie, 1916 (2e éd.), p. 116-132.

Emily Kilpatrick, « The Carbonne Copy. Tracing the première of L’Heure espagnole », Revue de Musicologie, 95/1, 2009, p. 97-135.

Emily KilpatrickThe Operas of Maurice Ravel, Cambridge, Cambridge University Press, 2015.

François Lesure et Jean-Michel Nectoux, Maurice Ravel [catalogue de l’exposition à la Bibliothèque nationale], Paris, Bibliothèque nationale, 1975, n°109-120 p. 31-32 et n°135 p. 35.

Roger NicholsRavel: A Life, New Haven, Yale University Press, 2011.

Maurice RavelL’intégrale : correspondance (1895-1937), écrits et entretiens, édition établie, présentée et annotée par Manuel Cornejo, Paris, Le Passeur Éditeur, 2018.

Philippe Rodriguez, « Mme Jean Cruppi. Un prénom, un visage, une vie », Cahiers Maurice Ravel, n°13, 2010, p. 126-148.

Philippe Rodriguez, « L’Heure espagnole : chronologie critique des sources autour des “auditions privées” entre 1907 et 1911 », Cahiers Maurice Ravel, n°15, 2012, p. 9-25.

Roland-ManuelMaurice Ravel et son œuvre dramatique, Paris, Les Éditions Musicales de la Librairie de France, 1928, p. 48-74.

Roland-Manuel, À la gloire de... Maurice Ravel, Paris, Nouvelle Revue Critique, 1938, p. 79-85, 101-106.

To cite this dossier

Manuel Cornejo, «Les créations de L’Heure espagnole de Ravel», Dezède [online]. dezede.org/dossiers/id/392/ (consult the June 19, 2021).