four results


Notes

1. 1ère mondiale, en présence de Maurice Ravel qui, à l’issue de la représentation, fut rappelé trois fois à la loge princière pour saluer le public. En présence également, entre autres, de André Arnoux, Georges Auric, Arthur Honegger, Auguste Mangeot (directeur du Monde musical), Henry Prunières (directeur de La Revue musicale), Joseph J. Schürmann et Willy, venus spécialement de Paris et qui publièrent des comptes rendus globalement élogieux de cette création. Initialement, c’est Fanny Heldy qui devait figurer à l’affiche dans le rôle de L’Enfant, une indisposition explique son remplacement par Marie-Thérèse Gauley. Une répétition à l’italienne eut lieu le 16 mars 1925, en présence de Maurice Ravel.

2. 1ère mondiale.


Notes

2. 1ère représentation à Paris, entrée au répertoire de l’Opéra-Comique, en l’absence de Maurice Ravek en tournée de concerts et conférences avec G. Jean-Aubry et Louise Alvar en Belgique et en Scandinavie. La répétition générale avait eu lieu le même jour à 13h30, à l’issue de laquelle un incident se produisit entre le critique musical Jean Marnold et le directeur de l’Opéra de Paris, Jacques Rouché. Relaté par voie de presse, cet incident (gilfe) est en lien avec l’entrée de L’Enfant et les Sortilèges au répertoire de l’Opéra de Paris, qui n’eut lieu, en fait, que le 17 mai 1939, un an et demi après la mort du compositeur.


Notes

2. 1ère représentation en Belgique, en l’absence de Maurice Ravel en tournée de concerts et conférences en Scandinavie avec Louise Alvar et G. Jean-Aubry. Toutefois, Maurice Ravel assista à une répétition à l’italienne le lundi 25 janvier 1926 et à des représentations ultérieures, notamment le 4 mars 1926 (5e représentation).


Notes

En présence notamment de Louis Aubert, Reynaldo Hahn, Hélène Jourdan-Morhange, Ida Rubinstein, Henri Sauguet, Émile Vuillermoz.

2. 1ère représentation à l’Opéra de Paris.