La classe de direction d’orchestre du Conservatoire de Paris articule depuis plus d’un siècle enseignements théoriques et pratiques en mettant à disposition des élèves chef·fes des ensembles instrumentaux de taille variable pour s’exercer. La formation principale au service de cette classe depuis 2002 est l’Orchestre des lauréats du Conservatoire. Ce contact avec l’orchestre symphonique représente en moyenne entre six et huit sessions par année scolaire qui, la plupart du temps, aboutissent à un concert. 

En fin d’année scolaire ont lieu les examens de la classe, au Conservatoire ou dans la Salle des concerts de la Cité de la musique : 

  • les étudiants en fin de 1re, 2e et 3e années de 1er cycle, ainsi que de 1re année de 2e cycle participent à un concert en présence d’un jury de trois personnes qu’on appelle l’examen de contrôle. 

  • les étudiants en fin de 2e année de 2e cycle participent au concert du Prix de direction d’orchestre en présence d’un jury de cinq personnes. 

Ce dossier rassemble les programmes des concerts, examens et prix des élèves chef·fes d’orchestre du Conservatoire de Paris, de 2002, année de création de l’Orchestre des lauréats du Conservatoire, à 2024.

Historical context

Créée en 1914 sous le directorat de Gabriel Fauré, directeur du Conservatoire, la classe de chefs d’orchestre (bientôt nommée « classe de direction d’orchestre ») n’admet d’abord que les élèves des classes de composition désignés par leur professeur, avec l’accord du directeur. La classe ne compte alors que six élèves au maximum, se réunit une fois par semaine pour la répétition de la « classe d’orchestre » et la durée maximum des études ne peut excéder deux années (arrêté du 2 février 1914, Journal officiel du 3 février 1914). 

Le premier professeur de la classe de chefs d’orchestre est le compositeur Vincent d’Indy, également professeur de la classe d’orchestre, laquelle réunit les élèves instrumentistes autour de l’étude du répertoire symphonique. En 1929, Henri Rabaud, alors directeur du Conservatoire, succède à Vincent d’Indy.  

En 1920, les élèves des classes de contrepoint, fugue, harmonie et accompagnement au piano peuvent demander à intégrer la classe. À partir de 1925, la classe s’ouvre à tous les élèves et les lauréats du Conservatoire. En 1943, une épreuve d’admission est mise en place, des limites d’âge sont fixées : il faut désormais avoir entre 18 et 30 ans pour étudier la direction d’orchestre (arrêté du 2 avril 1943, art. 13, Archives nationales F21/5316). Néanmoins, deux systèmes d’admission se côtoient : « Sont admis sur leur demande agréée par le Directeur, les élèves ou anciens élèves titulaires au moins d’un second Prix d’harmonie ou d’accompagnement au piano, soit d’un premier accessit de fugue ou de composition ». D’autres candidats pourront être reçus, sur épreuve d’admission, dans la limite des places disponibles. La durée des études dans la classe passe alors à quatre ans. En 1947, le règlement des études prévoit que l’entrée dans la classe de direction se fait désormais uniquement par voie de concours. 

Depuis sa création, la classe de direction d’orchestre est adossée à une formation orchestrale permettant aux élèves de s’exercer. Créé en 1965 sous le directorat de Raymond Gallois-Montbrun, l’Orchestre des Prix se substitue à la classe d’orchestre, qui était jusqu’alors mise à disposition des élèves en direction. L’Orchestre des Prix, qui succède à l’Orchestre des Cadets de Claude Delvincourt est constitué d’élèves et d’alumni, rémunérés sous forme de bourses d’étude, puis à partir de 1990, par cachets. Le Nouvel Ensemble Instrumental du Conservatoire (NEIC), créé en 1993 par Marc-Olivier Dupin, succède à l’Orchestre des Prix. C’est avec la création de l’Orchestre des lauréats du Conservatoire en 2002 que des places fixes pour une durée de deux années dans l’orchestre sont ouvertes au concours pour certains postes afin de former un « noyau dur », sur le modèle des orchestres permanents. 

À partir des années 1980, la préfiguration d’un cursus d’études, tel qu’on le connaît aujourd’hui, se met en place, avec notamment l’obligation pour les élèves de suivre des enseignements complémentaires (instrumentation et orchestration, écriture, analyse, clavier, direction de chœur, expression corporelle et technique de relaxation). Depuis la réforme LMD de 2008, le cursus de direction d’orchestre se structure en un 1er cycle de trois ans (Licence) et un 2e cycle en deux ans (Master).  

Treize professeurs de direction d’orchestre se sont succédés depuis la création de la classe :  

Sources and protocol

Les données présentées dans ce dossier sont issues, d’une part, des programmes de salle et des programmes en ligne produits par le Conservatoire de Paris et la Cité de la musique-Philharmonie de Paris, et d’autre part, des archives de l’Orchestre des lauréats du Conservatoire et du département écriture, composition et direction d’orchestre.

Select bibliography

Delphine Blanc, La construction du collectif dans les orchestres classiques professionnels : représentations et coulisses des pratiques orchestrales, thèse, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 2018, p. 270-280.

Anne Bongrain & Yves Gérard (éd.), Le Conservatoire de Paris, 1795-1995, des Menus-Plaisirs à la Cité de musique, Paris, Buchet-Chastel, 1996.

Anne Bongrain & Alain Poirier (éd.), Le Conservatoire de Paris. Deux cents ans de pédagogie, 1795-1995, Paris, Buchet/Chastel, 1999.

Rémy Campos, Le Conservatoire de Paris, une institution en questions, Paris, Œil d’Or, 2016.

Hyacinthe Ravet, « Cheffes d’orchestre, le temps des pionnières n’est pas révolu ! », Travail, genre et sociétés, 2016/1 (n° 35), p. 107-125.

Laurent Ronzon« L’enseignement de la direction d’orchestre à ses débuts » Emmanuel Hondré (éd.), Le conservatoire de musique de Paris, regards sur une institution et son histoire, Paris, Association du bureau des étudiants du CNSMDP, 1995, p. 185-201.

To cite this dossier

Arthur Macé and Yannaël Pasquier (ed.), «Classe de direction d’orchestre (2002-2024)», Dezède [online]. dezede.org/dossiers/id/509/ (consult the Feb. 21, 2024).