Au cours de la saison 2003-2004, dans la saison lyrique, on peut noter La Traviata avec lequel la formation symphonique se déplace au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg, Tristan et Isolde ainsi que L’Enlèvement au Sérail. Dans le cadre de ses activités symphoniques, l’orchestre ouvre la saison avec Roméo et Juliette de Berlioz, puis s’intéresse au Requiem allemand de Brahms, aux Feux d’artifices de Haendel ou encore aux chorégraphies d’Anne Teresa de Keersmaeker. Un programme autour de Haendel parcourt les scènes normandes pour six représentations. Du côté de la musique de chambre, les musiciens participent au Forum Gérard Grisey (ensemble de concerts et conférences), à la Fête de la musique et proposent trois concertos pour piano de Mozart avec Alain Planès.

To cite this dossier

Marion Blanc, Joann Élart, and Yannick Simon, «Saison 2003-2004», Dezède [online]. dezede.org/dossiers/id/302/ (consult the May 10, 2021).